Pin

Synonymes:  Sapin rouge, Pesse, Sapin de Noël, Sérente, Sapin à poix, Epinette de Norvège.
Nom scientifique: Picea abies L.
Famille: Résineux (Conifères)



Pays natal

Aux extrêmes nord et sud, les larges bandes de résineux s’étendent sur la surface de la Terre. Les forêts de conifères au Canada, en Scandinavie, en Russie, en Sibérie et en Alaska, au nord, font face à celles du Chili, de la Tasmanie et de la Nouvelle



Composants

En particulier les précieuses huiles essentielles, résines et vitamine C, à usage thérapeutique.



Description

Ce que nous connaissons aujourd’hui de l’Epicéa, ce sont des forêts impressionnantes par leur monotonie, des « barres de sapin» serrées les unes contre les autres. En Allemagne, cette exploitation de semis occupe 36% de la surface forestière. Si autrefois l’Epicéa ne poussait spontanément en Europe qu’en de rares endroits spécifiques, aujourd’hui, il est cultivé à l’échelle industrielle pour sa croissance rapide et son peu d’exigence. Le sol qui reçoit les cultures intensives d’Epicéa ne peut quasiment rien faire pousser d’autre. Les aiguilles tombent continuellement, pourrissent lentement et rendent le sol très acide. Ajouté au manque de lumière qui règne sous les arbres, ces conditions de vie sont inappropriées pour les autres plantes. Une telle monoculture est aussi sensible aux influences environnementales. Lors de fortes tempêtes, les arbres s’abattent par rangées car leurs racines traçantes offrent très peu de résistance au vent. Les forêts d’Epicéa sont également sensibles aux attaques des parasites. Quelle différence avec nos forêts de résineux de haute montagne ! Là, des arbres géants exhalent des effluves de résine et d’encens, sous le puissant dôme que forment leurs couronnes, seuls les rayons du soleil atteignent le sol. Aux endroits de moyenne ou haute altitude où ils poussent spontanément, ces Epicéas se développent en spécimens pouvant atteindre 50 m de hauteur. Très impressionnants, ils se tiennent là, avec leurs branches largement étendues, ornées d’usnées barbues.



Utilisation

L’Epicéa est utilisé comme le Sapin. Des deux l’on extrait la térébenthine (résine) qui compose bon nombre d’onguents et d’huiles antalgiques pour calmer crampes musculaires, douleurs diffuses, rhumatismes, goutte et courbatures. L’application la plus connue est la friction avec de l’alcool camphré de résineux dont l’effet rafraîchissant, anti-prurit et stimulant de la circulation sanguine est apprécié tant par les sportifs que par les personnes alitées. Se frictionner le dos et la poitrine avec les huiles essentielles ou même avec les résines soulage en cas de refroidissements. Les bains aux senteurs de résine, issus des branches d’Epicéa ou de Sapin, stimulent la circulation sanguine, favorisent l’expectoration et calment ainsi la toux. Avec les bourgeons, on confectionne également des confitures, des sirops, des bonbons et du miel antitussifs. La médecine populaire ne traite pas que la toux avec les préparations d’Epicéa, mais aussi les gerçures, les écorchures et les ulcères.



Bon à savoir

Autrefois, l’Epicéa était un arbre protecteur qui, symbolisant la protection féminine et représentait un arbre dédié à la Vie et à la Maternité. Pour l’Arbre de Mai, une ancienne coutume pratiquée aujourd’hui encore dans de nombreux villages du Bade-Wurtemberg et en Bavière, on prend en plus des troncs de Bouleau, des troncs d’Epicéa. Ceux-ci fournissent par ailleurs les meilleurs et les plus longs mâts à la construction navale. Dans la Grèce ancienne, le tronc de l’Epicéa prit une forme de divinité protectrice peu commune. Dédié à Poséidon, dieu de la mer, il symbolisait le remerciement des marins pour sa protection du bateau en cas de tempête. L’Epicéa de moyenne et de haute altitude est, en comparaison avec celui de croissance rapide, beaucoup plus solide et se conserve plus longtemps. Les luthiers le savent et l’apprécient en tant que bois de résonance. Les Stradivari, Amati et Bergonzi passaient des semaines entières dans les montagnes pour trouver un bois à leur convenance. Ils reconnaissaient les arbres qui avaient grandi patiemment en appliquant l’oreille sur les vieux troncs dont ils tapotaient les grumes.



La plante vue autrement

Le lien entre les résineux et l’organisme chaleur s’exprime dans la formation des huiles essentielles et des résines balsamiques. Comme chez les Résineux l’action chaleur est particulièrement prononcée, on peut parler d’une « famille de réchauffants ». Il existe d’autres familles de « plantes réchauffantes » : les Labiacées dont la Menthe et les Rues dont fait partie l’Orange. Les Rues ont trait aux processus chaleur tropiques, les Labiacées à ceux des zones tempérées et les Conifères à ceux des climats froids. Même dans les climats froids du Grand Nord avec ses « nuits blanches », son soleil de minuit et ses étés trop plein de lumière, les résineux parviennent à concentrer tellement de forces chaleur cosmiques qu’ils peuvent produire des huiles essentielles et des résines. Les différents arômes comme par exemple celui de la Menthe, de l’Orange ou du Pin nain de montagne sont l’expression de la qualité spéciale de chaleur de leur famille de « réchauffants ». Les huiles essentielles des différents résineux possèdent un lien spécifique avec notre organisme. Ainsi l’Epicéa Pin agit-il sur les organes de la respiration, le Génévrier sur les reins.



La plante dans nos produits

Dans la cosmétique Dr.Hauchka, l’Epicéa figure dans le Bain Caprices des Saisons. Son action est réchauffante, vivifiante et fortifie les nerfs. Les voies respiratoires sont libérées, le corps détendu et intensément réchauffé.