Macadamia

Synonymes:  Noix australienne, noix de Baphal, noix de Queensland
Nom scientifique: Macadamia ternifolia FvMUELL
Famille: Protéacées



Pays natal

Australie, Indonésie



Composants

Huile de noix : environ 80% d’acides gras insaturés, dont env. 50% d’acide oléique et 20% d’acide palmitoléique, vitamines A, B, E, substances minérales. Noix : env. 70% de graisse, vitamine B, calcium, fer, phosphore.



Description

Dans les régions subtropicales au climat humide d’où le noyer de Macadamia est originaire, il peut atteindre 15 mètres de haut et plus de 50 ans d’âge. Son feuillage toujours vert composé de feuilles robustes reste en place en toutes saisons. Ce n’est qu’au bout de longues années qu’il est fructifère, sept noix, pour la première récolte, quinze noix, pour la deuxième. Ayant lieu d’avril à septembre ; les récoltes produisent 50 kg de noix non décortiquées par arbre et par an. Les noix de Macadamia sont des drupes. L’amande intérieure comestible, sphère de 1 à 2 cm de diamètre, est entourée d’une coque brunâtre extrêmement dure, elle-même revêtue d’un épais brou vert. Amassées en longs panicules, les noix tombent d’elles-mêmes quand elles arrivent à maturité. Trois phases de formation, jolies grappes et fleurs blanches, noix non encore mûres et noix déjà mûres, apparaissent en même temps sur l’arbre, caractéristique des espèces tropicales.



Utilisation

Délicieuse, nourrissante et salivaire, la noix de Macadamia et salutaire, elle ravit les palais sous bien des formes. Salée ou enrobée de chocolat, elle compte parmi les friandises les plus appréciées. Autre qualité précieuse, son huile, légère protection naturelle contre le soleil, pénètre facilement dans la peau et laisse un bel aspect satiné. Sa teneur en acide palmitoléique ralentit les effets du vieillissement cutané et en fait un antioxydant apprécié pour la fabrication des savons, produits solaires, lotions, shampooings et crèmes. L’huile de Macadamia est en outre une huile alimentaire de grande quantité qui ferait baisser le cholestérol.



Bon à savoir

C’est le pharmacien et le botaniste allemand, le baron Ferdinand von Müller (1825-1896), directeur du jardin botanique de Melbourne de 1857 à 1873, qui découvrit le noyer de Macadamia vers 1857 au cours de ses nombreuses expéditions en Australie. Il baptisa l’arbre en hommage à son ami John McAdam (1827-1865). Bien avant cette découverte, les aborigènes appréciaient déjà les noix de Macadamia qui leur fournissaient à l’état sauvage graisses et protéines. Une légende australienne rapporte qu’une de ces précieuses noix fut rapportée par le jeune Baphal à sa tribu, parti dans les montagnes à la rencontre du Juste après que dieu Yindingie y eut quitté sa demeure. En chemin, il se blessa le pied. Lézard, son compagnon, alla chercher de l’aide auprès de Wallaby, qui fit venir Kangourou qui apporta de l’eau. L’eau fit venir Kakadu, qui ramena des noix de Macadamia et fit du feu avec les feuilles. Grâce à ce feu, la tribu fut alertée…D’où le synonyme « noix de Baphal ». Les noix de Macadamia ne se conservent que peu de temps. Sur le marché, on ne les trouve que sèches, bouillies ou grillées, éventuellement salées. La complexité de leur culture et de leur transformation (coques extrêmement dures) en font les noix les plus chères du monde.



La plante dans nos produits

L’huile de Macadamia est obtenue à partir de noix décortiquées puis pressées. Elle est ensuite épurée en douceur. Sont utilisées seules les noix tombées d’elles-mêmes, ayant par conséquent atteint leur degré de maturité optimal. Elle complète les compositions des produits Dr. Hauschka, comme la Crème Fluide Contour des Yeux, le Concealer, le Concealer éclat, le Fond de Teint et l’Après-Shampooing Jojoba et Guimauve. Dans le Maquillage-Soin Dr. Hauschka, la Noix de Macadamia contribue à maintenir l'équilibre naturel de la peau et active son hydratation.