De la tête aux pieds
Une cosmétique biologique et naturelle authentique

Que ce soit pour les Soins de Jour pour le visage, le Crayon Contour des Lèvres, la Crème Hydratante pour les Pieds ou la Lotion pour les Cheveux au Neem ou bien encore la gamme Dr. Hauschka Med, chaque produit Dr. Hauschka est certifié 100 % cosmétique naturelle et biologique, et contient des ingrédients provenant de culture biologique contrôlée ou Demeter. Pour Rudolf Hauschka, fondateur de WALA, cela allait de soi. Quand il développa sa ligne de cosmétique avec la Viennoise Elisabeth Sigmund dans les années 1960, nos formulations étaient exlusivement composées d’ingrédients naturels, ne contenant ni silicones ni PEGs, ni conservateurs, colorants ou parfums chimiques de synthèse.

 

Une cosmétique naturelle et biologique authentique, qui soutient la peau dans ses propres forces régénératrices. Aux côtés de nos Médicaments WALA fondés sur les forces de guérison de la Nature.

En 1967, lorsque la Cosmétique Dr. Hauschka apparut sur le marché, la certification pour la cosmétique naturelle et biologique n’existait pas encore. Mais aujourd’hui une entité indépendante, soutient fermement cette idée. Le label NATRUE est une association engagée dans la protection des cosmétiques naturels et biologiques. Active à l’échelle internationale depuis 2007, son but est de protéger et de promouvoir la cosmétique naturelle et biologique dans le monde entier. En tant que membre fondateur de NATRUE, nous avons collaboré pour définir les critères de la cosmétique naturelle et biologique. Le label NATRUE évalue les produits d’après leurs ingrédients et leurs processus de fabrication. NATRUE distingue la cosmétique naturelle, la cosmétique naturelle et biologique, qui doit contenir au moins 70% d’ingrédients biologiques, et la cosmétique biologique qui doit en contenir au moins 95%. Cette différence de pourcentage est essentielle. Car aujourd’hui, nulle importance si tous les ingrédients de la cosmétique naturelle non certifiée ne sont pas obtenus en qualité biologique. Aussi nous sommes des activateurs de culture de matières premières biologiques. Huile essentielle de Rose, beurre de Mangue, huile de Ricin et beurre de Karité en sont des exemples. Naturellement nous faisons certifier chacun de nos produits Dr. Hauschka, plus de 160 maintenant, par NATRUE. Que nos produits réussissent l’examen NATRUE est une sécurité pour nous, comme pour vous. Depuis 1967, nous développons et fabriquons une cosmétique naturelle et biologique par conviction et devoir envers la Nature et pour le bien-être de celle-ci. Car que peut-il y avoir de plus durable et de plus efficace que des ingrédients naturels de culture biologique contrôlée ou Demeter et du Commerce Equitable ?

 

 

Entretien avec Constanze Stiefel

du département scientifique des Laboratoires WALA Heilmittel GmbH, sur la cosmétique biologique et naturelle et le développement des nouveaux produits de maquillage 

 

Madame Stiefel, vous et vos collègues veillez à ce que les produits Dr. Hauschka répondent aux plus hautes exigences de qualité écologique et sociale et que tous les produits aient une tolérance irréprochable. Que faîtes-vous pour cela ?

Quand un produit est en cours de développement, notre équipe est déjà impliquée en amont dans le contrôle de la composition du produit. Pour chaque ingrédient, nous vérifions s’il correspond à nos exigences de qualité et si il est bien toléré au niveau cutané.

Ce n’est pas le développeur qui décide quels ingrédients entrent dans la composition cosmétique ?

Si, bien sûr. La composition vient du département développement. Notre mission consiste à vérifier la tolérance des ingrédients et leur conformité légale. Pour chaque ingrédient, nous disposons d’une liste d’informations d’après lesquelles nous l’évaluons et nous le jugeons. Il s’agit par exemple de la pureté de chaque ingrédient utilisé ou de la qualité microbiologique. Et nous vérifions si les ingrédients répondent à nos exigences de qualité ainsi qu’aux critères de NATRUE.

Qu’est-ce que NATRUE exactement ?

NATRUE est un label de qualité international de cosmétique biologique et naturelle. Il aide les clientes et les clients à repérer la cosmétique naturelle et biologique dans un magasin car le terme « Cosmétique naturelle » seul n’a ni une protection légale, ni une définition précise. Seuls des produits conformes aux critères arborent le label NATRUE. Les produits Dr. Hauschka ont cette certification.

Que devez-vous faire pour que les produits Dr. Hauschka soient certifiés NATRUE?

Pour pouvoir utiliser ce sigle, un contrôleur indépendant se déplace chez nous. Il visite toute la société, inspecte tous les domaines, toutes les fournitures et même les compositions. Il peut ainsi déduire la quantité de quel ingrédient est employé dans quel produit. Ces audits ont lieu une fois par an.

Quelle est la différence entre cosmétique et cosmétique certifiée naturelle et biologique ? A quoi fait attention exactement l’inspecteur du label ?

La cosmétique naturelle et biologique refuse certains ingrédients qui sont acceptés dans le milieu conventionnel. Comme les huiles minérales, les parabènes, les silicones, les PEGs (glycoles de polyéthylène), mais aussi les parfums, colorants et conservateurs chimiques de synthèse. Au contraire, la cosmétique naturelle et biologique mise sur des ingrédients naturels pour la plupart végétaux issus de l‘agriculture biologique contrôlée. Selon notre concept, il ne doit pas y avoir en plus d’éléments venant d’organismes génétiquement modifiés. NATRUE a l’œil là-dessus et fait contrôler ce critère assidûment par l’inspecteur.

Vous avez reçu une nouvelle composition des développeurs. Quelle est la prochaine étape ?

Je vais vous la montrer avec un exemple actuel, notre nouvelle gamme Maquillage. Les compositions nous sont parvenues de nos développeurs des mois avant la mise sur le marché. Nous avons vérifié pour chacun des ingrédients leur possibilité d’être intégré dans les produits cosmétiques. De plus, nous avons testé la qualité et la pureté des ingrédients.

Cela signifie que vous testez les ingrédients au laboratoire par exemple au niveau des résidus de pesticides ou de métaux lourds ?

Oui, c’est l’une des missions de nos collègues du laboratoire d’analyses, c’est une routine pour chaque ingrédient à transformer. Au début de la vérification du produit, nous travaillons avec eux et notre filiale naturamus sur la qualité et de la sécurité. Naturamus est responsable de l’obtention des matières premières. Elle supervise si celles-ci, cires, huiles végétales, pigments minéraux ou plantes médicinales, sont disponibles en quantités suffisantes et de qualité biologique. Pour ce faire, les critères sociaux jouent un rôle important à l’achat.

 

Des critères sociaux lors de l’achat des matières premières ? Pouvez-vous nous donner un exemple ?

Oui. Nos nouveaux produits de maquillage contiennent par exemple du mica. C’est une matière première minérale, un phyllosilicate argenté que nous utilisons avec des colorants minéraux pour colorer. Le mica est obtenu dans les carrières. L’œuvre de Bienfaisance pour l’Enfance Terre des Hommes estime qu’en Inde 20 000 enfants travaillent dans l’obtention des minéraux. Luttant contre ce problème, nous avons choisi un fournisseur qui agit de manière responsable.

Quel est le rôle de votre fournisseur de Mica contre le travail des enfants en Inde ?

Notre fournisseur allemand, avec qui nous entretenons une relation commerciale de longue date, fait beaucoup pour empêcher le travail des enfants dans son pays d’origine. Par exemple, il a aidé à la construction d’écoles et à l’amélioration de l’aide médicale. Son entreprise est contrôlée régulièrement par des institutions indépendantes. Et il travaille avec des ONG (organisations non gouvernementales) pour améliorer les conditions de vie des travailleurs dans la région des carrières. Nous pourrions sûrement acheter le mica moins cher sur le marché mondial. Mais il est important que les conditions d’obtention de cette matière première soient conformes. Nous sommes entièrement d’accord pour payer un prix plus élevé pour cela.

Nous avons l’impression que seuls les ingrédients des nouveaux produits de maquillage sont testés. Vous contrôlez aussi le produit fini ?

Bien sûr. Nous vérifions par exemple la bonne tolérance et l’efficacité du produit. Nous faisons faire entre autres des tests à des instituts indépendants. Chaque produit y est testé, c’est-à-dire toutes les nuances de rouges à lèvres, de fards à paupières ou de crayons contour des yeux, etc. Et, nous proposons des notices d’utilisation pour le produit fini.

Vous ne testez pas sur les animaux, n’est-ce pas ?

Non, bien sûr que non. Pour les compositions de la cosmétique Dr. Hauschka aucun test n’est réalisé sur les animaux. Nous travaillons exclusivement avec des personnes volontaires. Nous connaissons parfaitement nos matières premières et par expérience nous pouvons affirmer que les produits ont une excellente tolérance. C’est pourquoi, nous impliquons des participants en ayant conscience.

Qu’avez-vous précisément fait tester avec les produits maquillage ?

La tolérance cutanée est une priorité pour nous, surtout pour les produits yeux, comme les mascaras, les crayons et les ombres à paupières, notamment pour l’œil en lui-même et pour les porteurs de lentilles. Dans les tests d’utilisation, nous avons questionné les participants sur la couvrance, l’application et la conservation de chacun des produits comme les fonds de teint ou les poudres.

Sur le papier, on peut tout promettre. Avez-vous aussi vérifié que toutes les promesses d’efficacité figurant dans les descriptions des produits sont vraies ?

Oui, cela est très important et essentiel point de vue juridique. Nous alléguons par exemple que le Fond de Teint préserve l’hydratation de la peau. Tous les participants des tests ont confirmé cette allégation. Ils ont de plus noté un confort maximal et un fini idéal. Les procédés de mesure comme par exemple la cornéométrie, qui définit l’humidité cutanée, peuvent compléter et confirmer les dires des participants. Si, le test indique que la peau est hydratée alors que le participant témoigne d’une peau sèche, alors la composition du produit doit être revue. Le client et ses besoins sont essentiels pour nous. 

 

Soziale Kriterien beim Rohstoffeinkauf? Haben Sie ein Beispiel?

Ja. Unsere neuen Make-up-Produkte enthalten zum Beispiel Glimmer. Diesen mineralischen Rohstoff, ein silbriges Schichtsilikat, verwenden wir gemeinsam mit mineralischen Farbstoffen zur Farbgebung. Glimmer wird in Steinbrüchen geschürft. Das Kinderhilfswerk Terre des Hommes schätzt, dass in Indien bis zu 20.000 Kinder bei der Mineralgewinnung mitarbeiten. Weil wir das Problem kennen, haben wir einen Lieferanten ausgewählt, der verantwortungsvoll mit dem Thema umgeht.

Was kann Ihr Lieferant, bei dem Sie Glimmer einkaufen, in Indien bewirken?

Unser deutscher Lieferant, mit dem wir eine langfristige Handelsbeziehung pflegen, tut sehr viel dafür, Kinderarbeit im Ursprungsland Indien zu verhindern. Zum Beispiel hat er dabei geholfen, Schulen vor Ort aufzubauen und die medizinische Versorgung zu verbessern. Sein Betrieb wird regelmäßig von unabhängigen Institutionen kontrolliert. Und er arbeitet mit NGOs zusammen, also Nichtregierungs-Organisationen, um die Lebensbedingungen der Menschen in der Schürfregion zu verbessern. Wir könnten Glimmer sicherlich günstiger auf dem Weltmarkt einkaufen. Aber dass die Bedingungen, unter denen dieser Rohstoff gewonnen wird, stimmen, ist uns wichtig. Dafür zahlen wir gerne einen höheren Preis.

Es entsteht gerade der Eindruck, als wenn Sie nur die einzelnen Inhaltsstoffe der neuen Make-up-Produkte getestet haben. Prüfen Sie nicht das fertige Produkt?

Doch, selbstverständlich. Wir prüfen zum Beispiel die gute Verträglichkeit und die pflegende Wirksamkeit der Gesamtkomposition. Wir geben dafür unter anderem Tests bei unabhängigen Instituten in Auftrag. Wir lassen dabei wirklich jedes einzelne Produkt testen, also jede einzelne Farbvariante von Lippenstiften, Eyeshadows oder Kajals, den Eye Definern, wie sie jetzt heißen. Zudem schlagen wir notwendige Anwendungshinweise für das fertige Produkt vor.

Sie lassen aber hoffentlich nicht an Tieren testen?

Nein, natürlich nicht. Für Präparate der Dr. Hauschka Kosmetik werden weder durch uns noch in unserem Auftrag Tierversuche durchgeführt. Wir arbeiten ausschließlich mit freiwilligen Probanden. Wir haben so viel Wissen über unsere Rohstoffe und können aus unserer Erfahrung sagen, dass die Produkte sehr gut verträglich sind. Deshalb können wir guten Gewissens Probanden einbinden.

Was genau haben Sie bei den Make-up-Produkten testen lassen?

Es ging uns vor allem um die Hautverträglichkeit und gerade bei den vielen Make-up-Produkten für den Augenbereich wie Mascara, Eyeliner oder Eyeshadows zusätzlich um Augen- und Kontaktlinsenverträglichkeit. In Anwendertests haben wir zudem die Probanden gefragt, wie sie zum Beispiel die Deckkraft, das Auftrageverhalten oder die Haltbarkeit einzelner Produkte wie der Foundations oder der Puder empfinden.

Papier ist bekanntlich geduldig. Haben Sie auch getestet, ob die Wirkversprechen in den Produktbeschreibungen stimmen?

Ja, das ist uns sogar sehr wichtig und rechtlich ganz klar vorgeschrieben. Wir schreiben zum Beispiel, dass die Foundation den Feuchtigkeitsgehalt der Haut bewahrt. Diese Aussage haben im Anwendertest alle Probanden bestätigt. Positiv vermerkten sie zudem das angenehm gepflegte Hautgefühl. Messverfahren, wie zum Beispiel der Corneometertest, der die Hautfeuchte bestimmt, können die Aussagen der Probanden ergänzen und bestätigen. Wenn der Test übrigens sagt, die Hautdurchfeuchtung ist gut und die Probandin sagt, die Haut fühlt sich trocken an, muss man etwas an der Rezeptur ändern. Da steht die Kundin mit ihrem Bedürfnis im Mittelpunkt.