Beurre de Karité du Burkina Faso

Le beurre de karité utilisé chez Dr. Hauschka Cosmétique vient du Burkina Faso. En 2001, nous avons insufflé l'impulsion d'un premier projet certifié biologique dans la région de Diarabakoko, au sud-ouest du Burkina Faso. Depuis 2019, le projet n'est plus seulement certifié biologique, mais aussi commerce équitable. Nos dépenses pour le beurre de karité ont augmenté en conséquence. Environ 4 000 familles de 21 villages au Burkina Faso en bénéficient : le montant supplémentaire est par exemple investi dans des formations sur la santé ou sur le traitement de l'eau potable, et dans le développement des villages. L'année dernière, par exemple, les écoles ont reçu de nouveaux équipements, des analyses d'eau potable ont été effectuées et des trousses de premiers secours ont été mises à disposition.

 

L'or des femmes : le beurre de karité

Les quelques 4 000 collectrices actuelles du village-projet de Diarabakoko s'organisent indépendamment en association de productrices. Une communauté exclusivement féminine, comme cela est commun et naturel en Afrique. Le beurre de karité a toujours été l'affaire des femmes, car elles seules peuvent se charger de la récolte des noix. Grâce aux revenus tirés de la vente des noix de karité, elles peuvent payer non seulement les frais de scolarité de leurs enfants, mais aussi de tous les autres. Elles peuvent également assurer l'approvisionnement en vivres et médicaments de biens de première nécessité.

 

Transformation du produit au sein du pays

L'approche de WALA pour les projets d'agriculture consiste d'une part à laisser autant de valeur ajoutée que possible dans le pays et, d'autre part, à rendre les fournisseurs de WALA indépendants, afin de créer une meilleure base économique pour les partenaires agriculteurs. Dans le cadre du partenariat pour la culture du beurre de karité, WALA a donc créé les conditions permettant d'assurer la quasi-totalité du processus de transformation des noix sur place : les noix récoltées dans le cadre du projet sont mondées et séchées par les femmes des villages participants, puis stockées temporairement dans des entrepôts cofinancés par WALA. L'entreprise Agrifaso voisine, située à Bobo-Dioulasso et certifiée biologique et commerce équitable, achète les noix et les transporte par camion directement depuis les villages vers sa petite unité de transformation. Les noix mondées y sont pressées à chaud et transformées en beurre de karité. Agrifaso a 50 employés permanents qui assurent une production continue de beurre de karité toujours de grande qualité. Seul le raffinage est effectué en Europe.

 

 

 

Een greep uit de Dr. Hauschka producten met het kostbare Sheaboter