Origine

Visionnaire et chroniqueur.

Lettres, journaux, documents de recherche. Ces pièces d’archives racontent qui était Rudolf Hauschka, ce qui motivait la curiosité et les recherches du fondateur de notre marque de cosmétiques et ce qui l’a inspiré. Une raison suffisante pour les examiner d’un peu plus près.

Le silence règne. Dehors la nuit tombe, alors qu'à l'intérieur le stylo court inlassablement sur le papier. D’une manière ou d’une autre, c’est ainsi que Rudolf Hauschka, l’observateur tranquille, aurait pu bien souvent apparaître dans son bureau, après le travail accompli.

Le chimiste n’était pas seulement un savant, mû par la curiosité, il était aussiun homme de l’écrit. Son œuvre posthume occupe trois mètres d’étagères.

Elle compte de nombreuses correspon­dances avec des doctoresses et des docteurs, ainsi qu’avec la cosmétologiste Elisabeth Sigmund, avec laquelle il a développé sa ligne de cosmétiques. C'est un échange intense d'expériences tirées de son travail pour la cosmétique Dr. Hauschka. Rudolf Hauschka a minutieusement documenté dans des journaux de laboratoire les résultats de ses travaux de recherche sur les extraits aqueux de plantes médicinales. Mais l’écri­ture ne sert pas seulement la documenta­tion elle aide aussi à ordonner la pensée, à réfléchir. Rudolf Hauschka menait une existence riche, ses expériences étaient le fruit de nombreux voyages dont les plus lointains l’avaient mené jusqu’en Égypte et au Sri Lanka, et même en Australie. Et il existe également des pages de réflexion influencées par ses résultats en Russie pendant la Pre­mière Guerre Mondiale. Tout cela imprime et imprègne ce que lègue un homme de mots. Aventurier et chercheur, visionnaire et chro­niqueur. L’échange, l'attachement, l’examen et la réflexion faisaient partie de son travail et de sa nature.

 

visionaer-chronistKEFt75zxOTfll